Des jours, un fils

Share Button
Des jours, un fils

J’ai sous les yeux des valises de désespoir
Dans ma boite à penser, dansent tant d’idées noirs,
Que j’ai la tête lourde comme un âne mort
Tes rires et ta vie présente me donnent tort

Moi je suis la veille, toi le lendemain
Moi le soir, toi le matin
Je suis le crépuscule, toi mes jours
Comme mes baisers pour toujours

De ma vie tu es mon fils ainé
Mes pensées tu as fait tiennes
Chahut sous nos barbes mélangées
D’un souffle que tes amours viennent

Moi je suis la veille, toi le lendemain
Moi le soir, toi le matin
Je suis le crépuscule toi mes jours
Comme mes baisers pour toujours

Ciel ! que la vie me meurt
Elle s’estompe chaque jour
S’égrènent les heures
A tes cotés j’irai pour toujours

Moi je suis la veille, toi le lendemain
Moi le soir, toi le matin
Je suis le crépuscule toi mes jours
Comme mes baisers pour toujours

Y’a des fils qui se ratent et s’étirent
Toi à la vie, tu vas voler
Moi à la mort je vais sourire
Comme une délivrance volupté

Moi je suis la veille, toi le lendemain
Moi le soir, toi le matin
Je suis le crépuscule toi mes jours
Comme mes baisers pour toujours

N’aies pas peur je t’ai dans le cœur

A Vincent